Prime à la conversion: jusqu'à 5 000,00 €

Redevenue plus restrictive depuis le 3 août 2020, la prime à la conversion va finalement rester inchangée jusqu'en juin 2021. Mais ensuite, c'est un nouveau tour de vis qui s'annonce. Découvrez comment vous pouvez profiter de cette aide pour acheter votre prochaine voiture neuve ou d'occasion.

Inciter les Français à troquer leur vieille voiture contre un modèle plus récent, en leur offrant une aide financière sous certaines conditions : c'est le principe de la "prime à la conversion", héritière des fameuses "juppettes" ou "balladurettes". Après avoir profité d'un sérieux coup de boost très ponctuel début juin, ce dispositif avait été revu à la baisse le 3 août, et devait initialement devenir encore plus restrictif dès le 1er janvier 2021. Avec la volonté d'exclure totalement le diesel… tout en réalisant quelques précieuses économies au passage. C'était sans compter sur le reconfinement qui aura incité le gouvernement à temporiser pour rassurer une filière automobile déjà en difficulté, en repoussant l'entrée en vigueur de ce nouveau barème au second semestre 2021. 

Les modalités jusqu'au 30 juin 2021

 

 

Jusqu'au 1er juillet 2021, les modalités de cette aide restent donc les mêmes qu'en 2020. Depuis le 3 août, les primes les plus généreuses sont réservées à quelques rares ménages : il faut disposer d'un revenu fiscal de référence (RFR) inférieur ou égal à 6300 €, ou parcourir plus de 12 000 km par an, ou encore avoir un trajet domicile/travail supérieur à 30 km. Si vous n'entrez pas dans ces critères, mais que votre RFR reste en deçà des 13 489 €, les montants sont divisés par deux. Enfin, au-delà, vous ne bénéficiez d'un coup de pouce financier (2 500 €) que pour l’achat d’un modèle électrique ou d’un hybride rechargeable avec au moins 50 km d'autonomie en ville et émettant moins de 51 g/km de CO2.

Depuis le 3 août, une nouvelle version de la prime à la conversion, plus restrictive, est entrée en vigueur en reprenant les conditions du précédent dispositif. Voici ce qui change et le nouveau barème. Sachant qu'elle sera encore modifiée à compter du 1er juillet 2021.

[Mis à jour le 06/11/2020] Rabotée depuis le 3 août, la prime à la conversion le sera à nouveau en 2021. Initialement, le gouvernement avait prévu d'exclure, dès le 1er janvier, les véhicules Crit'Air 2 autrement dit tous les diesels et les essences commercialisés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010. Ce 6 novembre 2020, le gouvernement a finalement annoncé qu'il reportait de 6 mois la mise en place du dispositif. La prime à la conversion conserve donc ses modalités d'attribution jusqu'au 30 juin 2021.

Fin juillet, le quota des 200 000 véhicules imposé par la prime à la conversion exceptionnelle sera épuisé, voire dépassé, et un décret sera promulgué. Par conséquent, de nouvelles règles du jeu vont entrer en vigueur à partir du lundi 3 août et jusqu’à la fin de l’année. Sans surprise, les conditions d’attribution sont plus restrictives. En revanche, si la Ministre de la Transition Ecologique souhaitait exclure les diesels du nouveau dispositif, l’Elysée a tranché pour son maintien.

 

Retour à l’ancien dispositif…

Ainsi pour bénéficier des primes maximales (5000 € pour un électrique et 3000 € pour un essence Crit’air 1 ou un diesel Crit’air 2 immatriculé après le 1er septembre 2019), seules les personnes dont le revenu fiscal est inférieur ou égal à 6300 € sont éligibles. Idem pour les gros rouleurs (+ de 12000 km annuels) et les automobilistes dont le parcours domicile-travail est supérieur à 30 km.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 13 489 €, les montants sont divisés par deux. Au-delà de 13 489 €, l’aide de 2500 € est attribuée pour l’achat d’un électrique ou d’un hybride rechargeable.


… avec quelques changements

Certaines nouveautés inscrites dans le dispositif du 1er juin sont reprises dans celui du 3 août. Ainsi, les véhicules hybrides rechargeables restent éligibles tout comme les véhicules Crit’air 3 mis à la casse (essence immatriculé avant le 1er janvier 2006 ou diesel avant le 1er janvier 2011). De plus, le nouveau seuil de 109 g/km en NEDC ou 137 g/km en WLTP pour l’achat d’un véhicule thermique perdure.

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux
Accès rapide
Hemera Cars Import SAS
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Hemera Cars Import

Immeuble Burovert

Les Hâtes du Vernoy

89130 TOUCY

© 2023 par Hemera Cars Import. créé avec Wix.com